Astuces pour prévenir les maladies et parasites de la tomate :

Posted on

Mais attention, le battement d’aile d’un papillon pourrait faire de cette année celle de tous les dangers pour la tomate.

La larve de Tuta Absoluta attaque le plant de la tomate. Durée de validité : 2 mois Contre les pucerons mettre quelques feuilles de rhubarbe dans une chaudière d’eau laisser quelque jours (3 ou 4) et vaporiser sur les plantes affectées. Vaporiser les plantes atteintes (répéter 2 jours plus tard) Pour éliminer les pucerons, ajouter un peu de vinaigre dans votre pulvérisateur d’eau. Certaines plantes sont fort utiles pour attirer les pucerons sur elles et faire en sorte que vos légumes soient tranquilles. Les aleurodes, ou mouches blanches, sont un fléau fréquent pour de nombreuses plantes, au jardin, sous serre ou en intérieur. Ils dégagent alors une odeur désagréable et forte.La pomme de terre et la tomate sont les plantes les plus sensibles au mildiou. La tomate ‘Maestria’, les pommes de terre ‘Belle de Fontenay’, ‘Charlotte’, ‘Mistral’ et ‘Pompadour’ sont réputées pour ne pas succomber au mildiou. Enfin, certaines espèces de pucerons sont des vecteurs de maladies pour la plante hôte. Un autre traitement 100% biodégradable contre les pucerons consiste à pulvériser sur les plantes du savon noir dilué à 5%.

Astuces pour prévenir les maladies et parasites de la tomate :

  • Attaque le printemps et l’été.
  • Il aime les choux, radis, navets, tomate, pomme de terre.

2- Les plants de tomates, poivrons, piments et aubergines greffés sont certes plus onéreux à l’achat, mais ils s’avèrent très résistants aux maladies.

Parfois ils jouent un rôle dans la transmission des maladies de tomate, comme le virus du TYLCV (EZZAHIR et al, 2004). Les tomates cerises se planteront dans un sol profond et humifère, pas trop humide, à l’abri des vents dominants, mais surtout au soleil pour bénéficier de la chaleur. Comme pour les tomates normales, le mildiou est la bête noire des tomates cerises, avec la maladie du cul noir. Pour arriver à cultiver la tomate de façon bio il semble que la bonne méthode soit uniquement une couverture totale des plans, ou l’usage de filets dans certaines zones. Nos conseils pratiques aideront jardiniers débutants et confirmés à cultiver la tomate cerise avec réussite dans leur jardin et sur leur terrasse. Un goutte-à-goutte au pied est parfait surtout pour les plantes en pot. Testez des formes différentes avec la tomate cerise poire jaune à cueillir très tôt pour éviter qu’elle ne devienne fade, ou la prune noire, très juteuse. Sur un balcon, disposez un pied de tomate cerise à la base d’un treillage, par exemple, pour le conduire en plante grimpante. La cladosporiose de la tomate est une maladie provoquée par un champignon très virulent, nommé Fulvia fulva, qui attaque spécifiquement les tomates.

2 méthodes écologiques et simples pour lutter contre les maladies des plantes : champignons (rouille, oïdium, mildiou) et pucerons

  • Insecte piqueur -suceur qui attaque toute l’année.
  • Il aime les cucurbitacées, pois, oignon, poireau, choux, navet, radis.

La cladosporiose de la tomate attaque les fleurs, les fruits et les feuillages de la tomate.

Cette maladie attaque d’abord les feuilles basses des pieds de tomates, qui sont envahies de taches jaunes vertes. Le « cul noir » de la tomate débute toujours de la même façon, par une tache brune, plus ou moins ronde et légèrement déprimée. Araignée jaune Souvent confondu avec les araignées rouges, cet acarien attaque pratiquement toutes les plantes cultivées ou sauvages pendant les étés chauds et secs. Les aleurodes se montrent particulièrement nuisibles pour les tomates et les concombres, provoquant un jaunissement des feuilles et un affaiblissement des plantes. Certaines espèces vivent en parasites dans les racines, tiges ou feuilles de nombreuses plantes sauvages ou cultivées, qu’elles affaiblissent ou peuvent même faire périr. Le jour, elle se cache au pied des plantes ou entre les feuilles. Pour les culture basses, les appâts insecticides granulés déposés au pied des plantes sont efficaces. Elles établissent leurs nids dans le sol au pied des plantes, dérangeant leurs racines et pouvant provoquer leur dépérissement. Traiter le sol ou répandre au pied des plantes des appâts granulés à base de son et d’un insecticide.

Sol et exposition idéale pour planter un pied de tomate cerise au jardin

  • Insecte qui attaque toute l’année.
  • Il aime le maïs, les choux, le poivron

Ces appâts existent dans le commerce tout préparés, présentés en granulés qu’il suffit de répandre sur le sol au pied des plantes attaquées.

Les insecticides systémiques, tels que déméton, mévinphos, vamidothion sont particulièrement efficaces, cal ils pénètrent dans les plantes rendant leur sève toxique pour les pucerons pendant une à trois semaines. Maladie criblée (cerisier, pécher, abricotier) Le champignon responsable de cette maladie (Coryneum) attaque les feuilles, les fruits, les jeunes rameaux. Mildiou de la tomate il est dû au même champignon que le mildiou de la pomme de terre et provoque les mêmes dégâts au feuillage. Oïdium ou “ blanc ” L’oïdium, fréquent sur de très nombreuses plantes, surtout en été, est provoqué par des champignons se développant à la surface des feuilles, tiges, fleurs ou fruits. En cas de forte attaque, supprimer les feuilles et fleurs atteintes et traiter au bénomyl. Le champignon, vivant dans le sol, attaque les racines, le collet, la base du tronc, affaiblissant progressivement l’arbre jusqu’à ce qu’il meure. Fusariose et verticilliose (sur tomate, melon, concombre, reine-marguerite) Les plantes cultivées en serre sont particulièrement sujettes à ces maladies. Pied noir de la tomate Le champignon (didymella) attaque le collet provoquant un noircissement et la décomposition de celui-ci et de la base de la tige. Le champignon hiverne dans les feuilles mortes tombées au pied des arbres.

MALADIES A VIRUS (ou viroses) Les virus sont des agents pathogènes constitués de particules vivantes, extrêmement petites qui se répandent avec la sève dans tous les tissus des plantes infectées.

En général, il faut cependant éliminer toute plante visiblement atteinte, combattre les pucerons et prendre toute précaution pour ne pas contaminer les plantes saines en taillant. Ce cocktail d’odeur un peu différent attire la cuscute vers la tomate, ce qui signifie que les plantes peuvent faire la distinctions des odeurs qui sont assez subtiles. Elle fend le pied de tomate à sa base afin de passer un fil de cuivre qu’elle a récupéré d’un fil électrique (qu’elle a dénudé auparavant). Nous prendrons ici, l’exemple… Tâches noires, feuilles jaunes, pucerons… les rosiers sont des plantes naturellement fragiles. Un apport d’eau pas assez régulier peut provoquer la maladie du “cul-noir”, où le dessous de la tomate est noir comme du charbon. ACARIEN Haricots, fraisiers minuscules araignées ALEURODE Chou, tomate, melon, concombre et dans la serre ALTISE Ces petits coléoptères sauteurs dévorent les feuilles en les De très nombreuses plantes sauvages (morelles notamment) sont également susceptibles d’héberger des aleurodes et servent de réservoir pour la contamination. Dégâts sur feuille de tomate Le feuillage de vos plantes est marqué de minuscules taches grises, prenant l’aspect de stries argentées avec le temps ? Pour les plantes d’intérieur (à feuilles non duveteuses) et les plantes de serre, vaporisez également le feuillage tout au long de l’année. La mineuse de la tomate s’attaque à toutes les plantes de la familles des solanacées comme la pomme de terre ou l’aubergine. Selon les cas, on peut faire sécher les plantes, leurs feuilles ou leurs fleurs et les réduire en poudre pour les déverser autour des semis. Dépourvus d’ailes, les acariens sont transportés par le vent, sur les vêtements ou encore à l’occasion d’achat de plantes déjà infestées. Le basilic, le persil, le pétunia, la tomate sont efficaces pour éloigner le criocère de l’asperge. Il attaque les plants de pomme de terre, d’aubergine et même de tomate. Le champignon se conserve plusieurs années dans le sol, d’où la nécessité de pratiquer des rotations longues des plantes sensibles (5 à 6 ans).