La viande rouge mauvaise pour la planète

Posted on

Le temps presse: voilà dix ans que la consommation de viande décline chaque année.

Il y a encore cinq ans, jamais une telle initiative n’aurait surgi dans notre pays, connu pour ses amateurs de “bidoche”. Des 20 actions listées, on retiendra la création d’un délit de maltraitance aux animaux pour les directeurs d’abattoirs ainsi que l’ouverture d’un centre national de référence sur le bien-être animal. Et si la boucherie s’active aujourd’hui, c’est tout autant en raison du déclin de la consommation de viande qu’en réponse à des considérations morales. Mais cette nouvelle appellation n’en constitue pas moins une avancée notable dans la prise en compte du bien-être animal. Tout comme la polémique lancée il y a quatre ans par Marine Le Pen autour de la viande halal a indirectement contribué à attirer les médias au coeur des abattoirs. Si vous n’avez pas encore pu regarder le film, prenez 45 minutes pour le découvrir… Sans rien lire avant ! Je vis très bien sans consommer d’animaux, mais dire que je n’ai jamais eu de regrets depuis ma transition serait un mensonge. Simplement, me rappeler la cruauté du processus de production de la viande suffit à m’en couper l’envie. Je n’en dis pas plus, je vous laisse prendre connaissance des quelques 45 minutes que durent cette enquête exclusive réalisée par le collectif Les Parasites.

La viande rouge mauvaise pour la planète

  • 2
  • 0
  • 3
  • 2
  • 3
  • 9
  • 53
  • 99
  • 48
  • 16

Je suis donc allée liker la page Facebook pour en savoir plus, et suivre de près l’évolution de cet alléchant projet.

Tu consommerais de la viande éthique ? En l’occurrence : croire que manger de la viande de qualité (bio, élevée sans cruauté par exemple) serait éthique. Ils ont imaginé un monde dans lequel on peut manger des animaux sans les tuer. Il court-circuite brillamment les mécanismes de la dissonance cognitive, pour nous permettre de réfléchir au sujet, loin des passions habituelles, des accusations, des reproches, des culpabilités. On a trouvé l’idée extrêmement efficace pour montrer à quel point l’hypocrisie est grande face au sort des animaux ! Les Parasites : Notre démarche est clairement militante pour la cause animale oui. Pour la majorité, tuer des êtres vivants pour manger leur viande, c’est acceptable ; les mutiler, beaucoup moins ! Ce qu’on espère faire comprendre aux personnes qui le regarderont c’est qu’il n’existe pas de viande éthique. Les Parasites nous entrainent dans une réflexion indispensable, par le trouble et la provocation, sur la consommation de viande et l’alimentation en générale.

Comment valoriser les racines d’endive forcées dans l’alimentation des bovins lait et viande ?

  • 2 2 1
  • 0 0 2
  • 3 3 3
  • 2 2 4
  • 3 3 5
  • 9 9 6
  • 53 53 7
  • 99 99 8
  • 48 48 9
  • 16 16 10

Les Parasites, collectif fondé par des anciens élèves de l’Ecole internationale de création audiovisuelle et de réalisation reviennent avec leur nouveau documentaire sur la « Boucherie éthique ».

Le « prélèvement » : un moyen de mettre fin au massacre animalier et de proposer une nouvelle solution pour consommer de la viande de manière éthique. La viande destinée à la consommation est prélevée grâce à une intervention chirurgicale sur des animaux vivants (en évitant soigneusement les organes vitaux). L’opération a pour objectif d’éradiquer la souffrance animale, sans pour autant priver les consommateurs humains de ses plaisirs gustatifs. Le plaisir sans la culpabilité, l’avenir de notre consommation de viande ? Cette solution en repousse plus d’un, et amène les spectateurs à réfléchir sur la réelle nécessité de la consommation de viande. D’autres alternatives à la consommation de viande sont possibles, comme la consommation de substituts aux protéines carnées. Grâce à ce projet ambitieux et innovant, chacun pourra enfin manger de la viande en son âme et conscience. Pour convaincre les plus dubitatifs, le studio cinéma Les Parasites a mené son enquête. Et si l’on pouvait produire de la viande sans tuer les animaux ?

Quelque soit le problème, nous pouvons sans doute vous aider. D’abord en confirmant le diagnostic, puis en prenant votre bonsaï dans notre nursery pour l’y soigner!

Et ce de manière éthique, pour préserver notre bonne conscience ?

L’industrie de la viande face à ses paradoxes Engagés sur de nombreux terrains, cela faisait quelques temps que les Parasites voulaient dénoncer les conséquences de la consommation de viande dans une de leurs réalisations vidéos. On a été dans l’absurde pour questionner et faire réagir les gens sur la cause animale » expliquent Guillaume, Bastien et Jérémy, auteurs du scénario. Aujourd’hui, de nombreuses alternatives à la viande existent, et il est possible de se nourrir facilement avec des produits d’origine non animale. « L’industrie de la viande est clairement fondée sur l’ignorance et l’hypocrisie. Nous aimons tous (quasi) les animaux et pourtant nous sommes prêts à financer un génocide animal pour manger leur viande. Preuve s’il en est que la viande reste un sujet extrêmement délicat à aborder. C’est là tout le génie du concept qui questionne sans le dire : « En quoi serait-ce plus éthique de simplement leur trancher la gorge ? » Sources : Propos recueillis par l’équipe de Mr Mondialisation / facebook.com « La boucherie Ethique est la première boucherie en France à proposer de la viande éthique.

Une aide pour vos patients, pour la communauté locale et pour votre clinique

Voilà comment les vegans nous troll, nous pauvres mangeurs de viande.

L’idée, résumé dans la vidéo juste après, prélever les morceaux de viande sur les animaux et les remplacer par des prothèses. Le concept est très simple, répondre à la demande de ressources en viande, sans commettre d’assassinat. Ce malgré quelques réticences de L214 Ethique et animaux qui voit de mauvaise augure cette nouvelle exploitation animale devenue des plus éthiques ! Nous voulons manger de la viande, mais bien entendu sans que les animaux ne souffrent. Cet éleveur, traumatisé par les tournés dans les abattoirs, ne veut plus tuer ses animaux. Or, il aime trop la viande pour arrêter d’en consommer. Dans cette dernière, le consommateur trouve ainsi une viande qui n’a pas nécessité de tuer un animal. La fin du de ce documentaire fictif va encore plus loin dans la provocation : finalement, pourquoi ne pourrions-nous pas nous nourrir ainsi de viande humaine, mais éthique ? Pas pour autant convaincu par la cause végétarienne, l’homme tente de concilier respect de la vie animale et amour de la viande. L’idée : fournir une viande sans faire souffrir ni tuer de bêtes puisque vaches, agneaux et moutons auront simplement été « prélevés » chirurgicalement. « Ce sont un peu nos retraités à nous » confie face caméra l’un des employés d’un refuge pour animaux « prélevés ». L’équipe entière n’a pas hésité à embrasser les arguments favoris des adeptes de la viande pour mieux en démontrer la possible vacuité. Illustration à la une : Capture d’écran du spot publicitaire fictif pour la Boucherie Ethique SUR LE MÊME SUJET : Ça a était produit par la chaîne YouTube “les parasites”. Le documentaire : J’ai trouvé que cette façon d’aborder le “véganisme” est novateur mais aussi vraiment bénéfique pour la cause !