Méthodes de lutte contre la mouche des fruits

Posted on

Ce sont les asticots qui, en se nourrissant de la pulpe, provoquent des pourritures secondaires, et sont responsables de dommages importants sur les fruits et de leur chute prématurée.

Les mouches des fruits sont des insectes appartenant à une seule famille (tephritidés) de 4500 espèces nuisibles, dans le monde. L’adulte femelle pique la peau des fruits, à l’aide de son ovipositeur, pour y pondre un ou plusieurs œufs. La récolte, dans les deux cas, est gâchée par les traces de piqûres et les taches de pourriture sur les fruits. Il est bon de savoir que la période de maturation des fruits semble attirer les femelles pondeuses, et que les variétés tardives sont souvent les plus concernées. Enfin, pour limiter les populations, il sera utile de récolter et d’éliminer les fruits atteints, sur le sol ou dans l’arbre, dans toute la mesure du possible. Il est présent dans toutes les zones de production des fruits (fraises, cerises et petits fruits) concernés (Alsace, Lot-et-Garonne, Bourgogne). adulte ressemble à la drosophile commune, ou mouche du vinaigre (Drosophila melanogaster), qui consomme les fruits trop mûrs ou sont présentes sur les blessures des fruits. Les fruits ainsi endommagés sont souvent contaminés par des champignons ou des bactéries. Présence dans les fruits de plusieurs larves blanches.

Dans les cerises

  • Quelles sont les cultures concernées ?

Pour bien comprendre la manière de traiter, il faut d’abord saisir comment ces vers blancs arrivent dans les cerises.

Les oeufs donnent des larves de 5 à 6mm qui, après 3 semaines de développement dans les fruits, tombent à terre. De mai, pour les variétés les plus précoces, à fin juillet, on récolte les petits fruits rouges à noyaux. Généralement, on trouve une seule larve par fruit, c’est pour dire que même avec une seule mouche de la cerise qui pond, beaucoup de fruits peuvent être infectés. Elle continue de se développer jusqu’au printemps suivant où elle se transforme en mouche et part pondre dans les nouveaux fruits. Or, ces insectes jouent un rôle essentiel pour préserver les récoltes (les fruits et certains légumes notamment) qui en dépendent pour leur pollinisation. Retrouvez nos conseils pour lutter efficacement contre la mouche de la cerise, vous éviterez ainsi de voir votre récolte de cerises abîmée. La moniliose est une maladie cryptogamique causée par un champignon microscopique : monilia fructigena qui hiverne dans les plaies des arbres ou dans les fruits et fleurs contaminée. Symptômes: la mouche de la cerise pond ses œufs de mai à juin dans les fruits qui commencent à mûrir. Traitements curatifs : Supprimez et détruisez les fruits contaminés et mettez en place des pièges à glu à couleur ou à phéromones pour les mouches.

Dans tous les fruits

  • Une petite partie de la cerise commence à brunir puis à flétrir.
  • Le fruit pourrit de l’intérieur et l’asticot issu de la ponte apparaît.

Principales variétés: Comparée aux autres fruits, la saison des cerises est fort courte mais il est possible de l’étaler de mai à août grâce à de nombreuses variétés.

Outre la consommation en frais c’est le fruit idéal pour les conserves, les confitures, les salades et jus de fruits. Le griottier, très rustique et rarement attaqué par les vers, donne des fruits (les griottes) à chair plus ou moins tendre et au jus très acidulé. Outre pour la confection de délicieuses confitures, les fruits sont exquis dans l’alcool ou pour la fabrication du ratafia ou du guignolet. Ses fleurs sont très odorantes et blanches, les fruits (ou drupes) sont ronds, petits, charnus avec un noyau central et un pédoncule (ou queue) assez long. Les cerises douces que nous consommons et qui composent plus de 90 % du verger de cerisiers français sont des bigarreaux. Apprenez à la mettre en place pour en finir avec les cerises véreuses. Suivant la transformation, qu’on veut faire, il y a plusieurs solutions pour sortir les vers des cerises. Les cerises pour faire de la confiture, clafoutis, …. A utiliser pour les cerises de transformation en jus, nectar,…, mais attention à l’éclatement des cerises.

Comprimés Veggies & Fruits contre les parasites et les bactéries présents dans les fruits et légumes

  • Rhagoletis cerasi : les mouches de la cerise émergent du sol et volent dans les vergers courant avril et jusqu’à mi-juillet.

Il suffit de quelques jours pour qu’ils vident totalement l’arbre de ses fruits.

Chaque année c’est la même chose, dès que les cerises arrivent les oiseaux sont là. Heureusement, que j’ai mis un filet cette année, sur mes cerises Burlat, pour pouvoir refaire le stock de cerises en bocaux et en confitures. En plus, pas de cerises précoces dans les alentours, à cause des gelées au printemps . Idéale pour les petits cerisiers pour une protection optimale, tout en pouvant accéder aux cerises. Voilà une grande partie des choses qui existent pour la protection des cerises. C’est un investissement très rentable sur plusieurs années, car plus de problèmes avec les cerises. Je devais encore fabriquer le mât pour le fixer dans l’arbre, mais déjà les premiers merles et étourneaux sont arrivés sur mon cerisier Moreau. Pas de cerises précoces dans les alentours et installation après les premiers dégâts. Pour les cerises plus tardives, tous les merles du coin et une petite bande de moineaux étaient là.

Biologie de la mouche en relation directe avec les fruits

Mais je n’ai pas vu de bandes d’étourneaux cette année, donc on peut quand même être satisfait des quelques cerises que j’ai pu cueillir.

Identifié en France officiellement en 2010, il cause des dégâts très importants sur de nombreuses espèces fruitières, notamment sur cerises et petits fruits rouges (fraises, framboises, mûres, myrtilles). Les cerises et le sureau semblent être leurs plantes-hôtes préférées A voir sur ce site pour informer les gens au plus vite pour essayer de freiner ce fléau : . C’est comme pour les cerises. Ce parasite se développe dans les fruits durant leur maturation, la mouche pond ses oeufs sous l’épiderme des fruits (ce qui la rend invulnérable aux insecticides biologiques). Vous l’aurez compris l’élimination des fruits véreux est déterminant pour casser le cycle de cet insecte. Sans cette pollinisation, nous n’aurions ni fruits, ni légumes pour nous nourrir. Une menace pèse sur la pollinisation (fantastique service rendu par la nature) et donc sur la production de fruits et de légumes dans le monde. Bernard Duran http://rhone-apiculture.fr Photo : www.elishean.fr Lorsque vous plantez un cerisier dans votre verger, vous convoitez les cerises qu’il va produire. Entre mai et juillet, cette petite mouche ne mesurant pas plus de 5 mm voltige autour du cerisier : les femelles vont pondre leurs oeufs dans les cerises non encore mûres.

Méthodes de lutte contre la mouche des fruits

Pour cela, vous pouvez pulvériser de l’argile verte ou kaolin calciné juste avant que les cerises ne deviennent jaune ou dès l’apparition des premières mouches.

Et surtout, veillez à ramasser les fruits véreux déjà tombés pour éviter que les larves survivent et s’enfoncent dans la terre. La mouche Drosophila suzukii s’attaque quant à elle aux cerises et autres petits fruits rouges à chair tendre tels que les fraises, framboises, mûres et myrtilles. Les variétés de milieu de saison ou tardives de cerises sont les plus sensibles aux attaques de ce ravageur. En effet, les points de piqure sont une porte d’entrée pour les bactéries et champignons, notamment le Monilla (champignon microscopique), pouvant contaminer les fruits sains situés à proximité. Parfois elles survivent, se transforment en nymphe, plus rarement en abeille adulte, laissant M. pluton dans les cellules de couvain.