Pour tuer les insectes des plantes d’intérieur

Posted on

Vous trouverez ci-dessous une liste des principaux parasites du jardin (volants et du sol) : À savoir : des plantes saines sont

Les maladies et les nuisibles qui affectent les plantes du jardin d’ornement, du jardin potager ou du verger sont nombreuses malheureusement. Les aleurodes se montrent particulièrement nuisibles pour les tomates et les concombres, provoquant un jaunissement des feuilles et un affaiblissement des plantes. Certaines espèces vivent en parasites dans les racines, tiges ou feuilles de nombreuses plantes sauvages ou cultivées, qu’elles affaiblissent ou peuvent même faire périr. Leur larves rongent les racines, se montrant nuisibles aux plantes cultivées en pots. Elles sont très nuisibles à de nombreuses plantes de serre. INSECTES DU SOL Les larves de divers insectes vivent dans le sol et s’attaquent aux parties souterraines des plantes cultivées, provoquant d’importants dégâts. Elles attaquent diverses plantes, se montrant surtout nuisibles aux pelouses et aux cultures potagères. Les insecticides systémiques, tels que déméton, mévinphos, vamidothion sont particulièrement efficaces, cal ils pénètrent dans les plantes rendant leur sève toxique pour les pucerons pendant une à trois semaines. Elles sont surtout nuisibles aux arbres fruitiers et à quelques plantes herbacées (chrysanthèmes, choux).

7) Pour tuer les insectes des plantes d’intérieur

  • Pour prévenir les invasions : vaporisez régulièrement de l’eau sur le feuillage de vos plantes.
  • Pour vous débarrasser d’une invasion légère : vaporisez de l’eau plusieurs jours d’affilée sur le feuillage.

MALADIES A VIRUS (ou viroses) Les virus sont des agents pathogènes constitués de particules vivantes, extrêmement petites qui se répandent avec la sève dans tous les tissus des plantes infectées.

En général, il faut cependant éliminer toute plante visiblement atteinte, combattre les pucerons et prendre toute précaution pour ne pas contaminer les plantes saines en taillant. Ses propriétés insecticides, acaricides et bactéricides ne sont plus … La lutte biologique, c’est l’utilisation d’organismes vivants pour prévenir ou lutter contre les attaques des ravageurs des plantes. Voyons ici comment lutter … Les aleurodes, ou mouches blanches, sont un fléau fréquent pour de nombreuses plantes, au jardin, sous serre ou en intérieur. Ces insectes suceurs … Vous avez peut-être déjà observé d’étranges protubérances sur les plantes, notamment les feuilles ou les rameaux des arbres. Puisant leur nourriture dans les plantes, ils provoquent des déformatio… Les pommes de terre sont la cible de nombreux ravageurs et maladies. Pour ces deux-là, soyez indulgent, car ils sont souvent plus utiles que nuisibles. Les pucerons sont des insectes parasites de quelques millimètres dont il n’est pas toujours facile de se débarrasser une fois installés confortablement sur vos plantes. Trouver les pucerons sur ses plantes n’est pas forcément évident, car lorsqu’ils sont encore immatures ils se confondent très bien avec le feuillage. Certaines plantes sont fort utiles pour attirer les pucerons sur elles et faire en sorte que vos légumes soient tranquilles.

Lutter contre les mauvaises herbes grâce aux plantes et aux insectes

  • Décoloration du feuillage ou des aiguilles des conifères. On repère aussi parfois une fine toile d’araignée.
  • Ce sont des acariens invisibles à l’œil nu.

Nom commun Nom scientifique Lire aussi Tâches noires, feuilles jaunes, pucerons… les rosiers sont des plantes naturellement fragiles.

Les plantes parasites avec de la chlorophylle sont les hémiparasites, elles sont donc vertes comme le gui par exemple. Souvent confondues avec les orchidées ou les digitales, l’orobanche est une fleur plus ou moins commune selon les espèces qui peut faire beaucoup de dégâts dans les cultures. Lire aussi Les bananiers sont des plantes plutôt résistantes aux maladies mais voyons cela… Les bananiers, bien que peu sensibles aux maladies et parasites, souffrent généralement d’erreur de culture, la… Selon les cas, on peut faire sécher les plantes, leurs feuilles ou leurs fleurs et les réduire en poudre pour les déverser autour des semis. Mais parfois des vers ne sont pas du tout bénéfiques pour les plantes. Dans cette optique, de bonnes pratiques de culture constituent la priorité : des plantes en bonne santé seront moins sensibles aux maladies et aux attaques de parasites. Cultivées dans des pièces mal aérées, les plantes sont plus susceptibles de développer des maladies ou d’être envahies par des insectes. Surveillez attentivement vos plantes, en particulier leur feuillage, pour agir rapidement en cas d’infestation ou de maladie. Vous trouverez dans le commerce des engrais bio pour plantes d’intérieur, composés exclusivement de matières organiques végétales.

Quelles plantes sont touchées par ces maladies ?

  • Quand les plantes parasites deviennent un véritable fléau agro-économique.

Une loupe est nécessaire pour les repérer au revers des feuilles ; dans un premier temps, le feuillage des plantes infestées jaunit, puis il devient poisseux et grisâtre.

Les pucerons sont de minuscules insectes noirs, verts, jaunes ou bruns, s’agglutinant sur les tiges et les feuilles des plantes. Pour prévenir le phytophthora, prenez l’habitude d’arroser les plantes qui sont très sensibles à cette maladie avec de l’eau tiède : bégonias, cyclamens, primevères, azalées, gloxinias, saintpaulias. Ces insectes vont risquer  risqueront d’envahir vos rosiers et autres plantes florales, dont les capucines, pour en sucer la sève. Les orobanches sont des plantes incapables de synthétiser de la chlorophylle, elles ont donc besoin de plantes hôtes pour se développer et assurer leur cycle de vie. Elles puisent dans les plantes hôtes, les nutriments dont elles ont besoin pour vivre, on parle alors ’d’holoparasites’. Elles attendront patiemment le bon moment, plus précisément celui où les plantes hôtes se développeront pour s’infiltrer dans leurs racines et s’en nourrir. Quel est… Très utiles pour leur floraison précoce en fin d’hiver et au tout début de printemps, les plantes bisannuelles sont très souvent associées aux plantes à bulbes. possède sont des insectes nuisibles que nous d’élimination des insectes nuisibles sont

Comment tirer parti de l’allélopathie négative pour limiter le développement de plantes compétitives ou repousser des insectes nuisibles ?

Pour certains insectes nuisibles, des pays

Là aussi nous allons vous apporter des conseils généraux pour des plantes vertes que vous pouvez trouver le plus souvent. Les cochenilles sont des insectes piqueurs sans pattes qui ressemblent à de petites coquilles fixées sur les tiges ou les feuilles de la plante. Ce sont de très petites araignées rouges qui envahissent les plantes, souvent dessous les feuilles. Selon le degré de perte de l’autotrophie, elle est Hémiparasite ou Holoparasite, 1% des plantes à fleur sont des plantes parasites. Dommages qu’elle occasionne: elles mangent surtout les bords des feuilles, mais aussi elles attaquent les tiges et le cou des plantes. Les pucerons sont des petits insectes qui s’attaquent aux feuilles des plantes et rosiers Description: Le puceron est un insecte suceur de 3 mm, vert, noir ou jaune-orangé. Traitement curatif: nous pouvons éliminer les zones plus inféctées avec un chiffon ou un fort jet d’eau, sauf pour les plantes fragiles. Plantes les plus sensibles: toutes les plantes vertes ou avec des fleurs peuvent être victimes de la fumagine dès quelles sont attaquées par les insectes mentionnés. Traitement preventif: pour une prompte détection de la maladie il se conseille d’observer avec soin le revers des feuilles des plantes sensibles.

2 méthodes écologiques et simples pour lutter contre les maladies des plantes : champignons (rouille, oïdium, mildiou) et pucerons

Champignons, insectes, arachnides, acariens… les ennemis des plantes d’intérieur sont nombreux.

Pour ce faire, vaporisez régulièrement les feuilles avec de l’eau tiède ou encore enfermez la plante dans un sac en plastique sinon utilisez un insecticide biologique. Une liste des dix parasites d’origine alimentaire les plus nuisibles à l’échelle mondiale vient d’être publiée par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Des remèdes naturels contre insectes et parasites des plantes : araignées rouge, cochenille, pucerons,  insectes blancs,  charançons et botrytis. Diluez le savon noir dans l’eau (30 g de savon noir pour 1 litre d’eau chaude), versez dans un flacon et vaporisez les plantes attaquées. Ce sont les nuisibles les plus répandus, aussi bien dans les jardins que dans les petites plantations d’intérieur. Ce sont de très petits insectes parasites (il en existe plus de 7 000 espèces), qui se nourrissent de la sève des plantes. Ce sont de petits insectes au corps très allongé, de couleur brune ou noire, qui piquent les feuilles des plantes, laissant des tâches grisâtres de tailles diverses.