Pour tout savoir des parasites internes des poules

Posted on

Pulvériser un peu de vinaigre blanc sur les nichoirs et les murs du poulailler empêchera la prolifération des acariens, des poux et autres parasites qui apprécient vos poules.

Vous pouvez aussi faire tremper les pattes de vos poules dans une bassine d’eau vinaigrée peu profonde. A sont tour, la poule nouvellement infestée excrète des parasites dans ces fientes sous forme d’ookystes simples, ce qui entretien son infestation et contamine de nouvelles poules. Cette maladie est donc moins fréquente si il y une faible densité de poules et qu’elles sont bien entretenues. Il faut savoir que beaucoup de traitements laissent des résidus dans les œufs des poules et ne sont donc pas accessibles aux poules pondeuses. Ce remède ne peut pas faire de mal aux poules, mais il sera un complément au traitement antibiotique. Lorsque vous manipulez vos poules, prenez l’habitude de souffler dans le plumage pour inspecter la base des plumes, là où peuvent se loger les parasites. Je prends donc une série de mesures curatives et préventives : traitement des poules à la poudre insecticide, nettoyage du poulailler et pulvérisation de crésyl, augmentation de la ration de graines. Ce pou colonise le poulailler et vit discrètement à l’abri de la lumière, s’activant la nuit quand les poules sont couchées. En effet, stocker dans une coin du jardin  permet aux parasites de voyager à nouveau vers vos poules et le poulailler à nouveau très rapidement.

Quels sont les dangers des poux broyeurs pour nos poules ?

  • Stimuler les défenses
  • Drainer
  • Traiter les symptômes

Traiter le poulailler régulièrement, et avec des produits différents pour ne pas créer de résistances du parasite.

(Effet choc + rémanence sur plusieurs semaines) - Vous pouvez aussi utiliser un petit chalumeau pour brûler les colonies repérées dans les angles ou les petits perçages de votre poulailler. - Si vous nourrissez les petits oiseaux du jardin, faites le loin du poulailler et du parc de vos poules, car c’est eux qui sont à l’origine des poux ! Beaucoup d’éleveurs les saupoudrent sur les poules, or théoriquement il faut l’utiliser dans le poulailler, sur la litière et les perchoirs. Les oeufs énormes, avec deux jaunes, peuvent être plus fréquents chez certaines poules : les oeufs sont bons à manger mais ne pourront pas donner de poussin, même fécondés. Donc, avoir des vers intestinaux est assez répandu chez toutes les poules, mais la question importante est de savoir jusqu’à quelle quantité peuvent-elles les tolérer ? Si vos poules ne peuvent faire un trou et se rouler dans la terre, créez un espace avec un peu de terre, du sable et de la cendre. Il faut savoir en premier lieu que les poules recyclent la plupart des restes alimentaires et vous débarrassent des bestioles et des nuisibles. Il faut savoir que passé huit ans, une poule ne pond plus du tout, c’est la raison pour laquelle il faut renouveler votre cheptel tous les trois ans. La promenade ou le parcours Contrairement à ce que pensent certaines personnes, les poules ne passent pas la journée à dormir dans le poulailler.

Pour tout savoir des parasites internes des poules

  • les ascaris ;
  • les hétérakis ;
  • les capillaires ;
  • les cestodes.

Vous devez veiller autant à ce que les intrus ne rentrent pas dans le poulailler qu’à ce que vos poules s’en échappent.

Voie externe Nos amies les poules sont un formidable « atout naturel », qui nous apportent des oeufs, et un sacré coup de main au jardin ! Prévoir environ 150gr de graines par jour par poule, surélever l’abreuvoir pour éviter les souillures et adaptez-le au nombre de poules et aux jours d’absence. S’il est présent dans le poulailler en grand nombre, il peut très rapidement sucer tout le sang de la poule. Plus le traitement sera commencé à temps, plus vite votre poule sera guérie, la gangrène sera évitée, ainsi que la contamination des autres poules. Pour plus de sécurité nous avons enveloppé les poules dans un grand drap, ainsi elles ne cherchaient pas à se débattre. Les autres maladies : La typhose (pour la poule) ou la pullorose (pour le poussin) : c’est une maladie qui le plus souvent atteint les grands élevages. Il nécessaire pour toutes ces maladies d’isoler la poule ou les poules malades afin de ne pas contaminer le reste du poulailler. Les poules qui s’approprient un coin bien à elles en dehors du poulailler, sans vous demandez votre accord, risquent de vous poser, à court terme, un problème. Proposez un traitement antiparasites à vos poules afin de stopper leur évolution et faites un grand nettoyage de printemps dans votre poulailler.

Quels sont les solutions possibles pour traiter les vers chez la poule ?

  • Ils se nichent dans le plumage et vers l’anus, ce qui est très désagréable pour le volatile.
  • Prévention/traitement : traiter avec une poudre insecticide adaptée.

Objectifs d’apprentissage Après avoir étudié ce module, vous devez savoir: La poule couveuse Il se peut que des poules de race nouvelle ne soient pas de bonnes couveuses.

Comme épreuve pour vérifier si une poule est une bonne couveuse, on peut placer quelques balles blanches ou quelques œufs durs dans son nid pendant un ou deux jours. La poule couveuse peut être utilisée pour incuber et faire éclore ses propres œufs ou ceux d’un autre oiseau. Néanmoins, vos poules ne sont pas à l’abri de maladies, même si les chances de développement sont minimes dans un poulailler propre et entretenu. Toutefois, il faut traiter vos poules régulièrement pour que le vermifuge soit efficace. Le poulailler peut accueillir vos poules et d’autres hôtes bien moins désirables pour elles ! Donc avant de soigner vos poules, soignez leur maison en changeant régulièrement la litière dans tous les compartiments du poulailler. Certaines espèces vivent sur les poules, d’autres se cachent dans le poulailler. En cas d’invasion vous pourrez ajouter dans le bac évoqué plus haut une dose de Pyrèthre ou tout autre insecticide adapté pour les poules. Les poules en liberté les développent plus facilement car ces vers sont présents partout dans la nature (limaces, insectes, vers de terre etc.).

Les maladies des poules : comment reconnaître une poule malade, comment la soigner et avec quels traitements.

Il est important d’observer le comportement de vos poules entre elles pour savoir si la perte des plumes peut être due à ces picages. Malgré une hygiène rigoureuse du poulailler, notre poule rousse Cannelle a été atteinte de cette maladie en 2013. L’humidité ambiante est souvent mis en cause, mais les oiseaux sauvages, très présents dans les enclos de nos poules peuvent être aussi une source possible de contamination. Et surtout, et le plus important, est d’entretenir votre poulailler en hiver, car c’est à cette période que les poules sont le plus souvent en intérieur. Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les poules, Elise Rousseau, journaliste et auteur très impliquée dans la sauvegarde de la biodiversité, vous l’apprend. Ce livre est un petit guide très pratique pour tout savoir sur les différentes races de poules et faire un choix en toute connaissance de cause. Il vous donne aussi des conseils pour l’entretien de votre poulailler et ainsi éviter les maladies et les parasites. Le parfait mode d’emploi de la poule pour commencer son poulailler ! Ce livre est un véritable guide pratique pour débuter avec les poules et mener à bien un projet de poulailler. Il est très important de bien entretenir son poulailler afin de garder ses poules en bonne forme. Les maladies des poules les plus courantes sont la peste aviaire, la maladie de Marek, la maladie d’Aujeszky, la coccidiose, la typhose, le corysa. Il faut agir vite et traiter la poule en phase débutante de l’attaque ainsi que tout le poulailler. Il faut traiter la poule par vermifuge au premier stade de l’infestation et traiter le poulailler contre les insectes vecteurs de ces vers. Dans son premier livre J’élèverais bien des poules, Michel Audureau donnait déjà quelques pistes, approfondies dans son dernier livre Petite encyclopédie de la poule et du poulailler. 2 Si vos poules perdent du poids ou souffrent d’autres problèmes mais que vous ne décelez aucun signe de vers dans leurs excréments, montrez ceux-ci à un vétérinaire.